S'inscrire à la newsletter
NL
Menu
Plus de 3.000 essais, 6.000 véhicules neufs et 120.000 occasions

Private Lease : avantages et inconvénients

Le Private Lease est une formule intéressante qui permet principalement de payer pour un service en évitant d’immobiliser un gros capital. En revanche, certains inconvénients existent aussi. Voici donc les « pour » et « contre ».

Sur le papier, la formule du Private Lease à tout pour plaire puisqu’elle privilégie le plaisir et garantit l’utilisation sans devoir subir les grosses contraintes de la possession. En revanche, la formule a aussi ses limites – comme partout. Mieux vaut donc les connaître pour éviter les mauvaises surprises.

 

Avantages

  • Pas de coûts inattendus. Vous payez une seule facture mensuelle qui ne varie pas tout au long de la durée du contrat. Et tout est compris : assistance, frais de réparation, d’entretien, usure des pneus (dans la plupart des cas). Vous devez uniquement payer les éléments suivants en sus : le carburant et les éventuelles amendes. Difficile de faire plus simple.
  • Aucune économie n'est nécessaire. Vous devez simplement prouver un revenu fixe. Aucune grosse somme d’argent ne vous sera demandée comme c’est le cas lors d’un crédit ballon. Seule contraire (voir plus loin) : le dépôt de garantie qui vous est restitué à la fin du contrat et qui peut monter dans certains cas à 15% de la valeur du véhicule.
  • Pas de souci pour la valeur de reprise et la revente. En fin de contrat, il vous faudra simplement restituer la voiture à la société de location. Pas de souci de vente avec le dépôt d’annonce et le stress des rencontres avec des inconnus. Et aucun stress non plus autour de la valeur résiduelle même en cas de retournement du marché comme c’est arrivé suite au Dieselgate (essence désormais plus privilégiée que le Diesel). Ce risque est entièrement assumé par le société de location de longue durée.
  • Si vous êtes jeune conducteur (moins de 26 ans), le Private Lease est intéressant car la surprime due à l’inexpérience n’est pas due puisque c’est la société de location qui est propriétaire. Ça permet aussi des économies.

 

Inconvénients

  • Limite de kilométrage : comme pour des formules de leasing classiques, le contrat de Private Lease va estimer et inscrire un kilométrage moyen annuel qu’il ne faudra pas dépasser car il garantit la valeur résiduelle au loueur en fin de contrat. Du coup, si le plafond est dépassé, il vous en coûtera des indemnités. Balisez dès lors bien et estimez raisonnablement votre kilométrage annuel.
  • La contrainte de l’utilisateur : il va de soi que vous n’êtes pas le propriétaire de la voiture que vous utilisez. Dès lors, vous devez vous soumettre à certaines règles de bon père de famille comme respecter le bien qui vous est confié, même si il est vrai que vous payez pour. Ne tentez pas de tuner le véhicule et prenez en soin car en fin de contrat, on peut vous facturer certains dégâts ou des indemnités de nettoyage.
  • Dépôt de garantie : c’est la seule grosse somme qui sera à payer. Il s’agit de la caution sur la voiture et il pourra vous en coûter jusqu’à 15% du prix du véhicule.
  • Casser le contrat = payer. Il va de soi que si vous devez pour une raison ou une autre casser le contrat en cours, il vous en coûtera des indemnités. Pensez donc à vous renseigner sur l’offre de chaque loueur et les termes qui concernent cette clause.